dragon trouvillais.jpg

 

C’est au cours de l’hiver 1913 que la docteure Pauline Taurial et le Professeur Piéranvie mettent à jour des fossiles de dinosaures pas comme les autres. Très peu fossilisés, justement, et pourvus d’appendices inédits dans l’histoire de l’archéologie.
Ces découvertes n’auraient fait qu’ajouter à la longue liste des “saurus” connus, si l’une des grottes explorée par les deux scientifiques n’avait aussi révélé un étrange coffre contenant un trésor inestimable.


Les écrits originaux de la “saga des dragons Normands”, écrite de la main même de Turold-Grand-Nain, figure locale que l’on pensait jusque là héritée des contes pour enfants.
Ces écrits, datés des alentour de l’an mille, nous décrivent l’histoire des normands en Normandie d’un point de vue tout autre que celui habituellement résumé par les auteurs chrétiens de l’époque.

 

lire maintenant

lire maintenant